L’ancien sénateur Joseph Castelli condamné à 4 ans de prison pour trafic d’influence et corruption

Dans le jugement qu'il a rendu ce mardi, le tribunal correctionnel de Bastia dénonce « un pacte de corruption », de 2009 à 2012 selon les prévenus, entre Joseph Castelli, qui avant d'être sénateur (de 2014 à 2020) était jusqu'en 2010 maire de Penta di Casinca et au moment des faits également président du conseil général de Haute-Corse et élu du syndicat intercommunal de la Casinca, et les chefs d'entreprise Patrick Brandizi, Charles Rugani, Paul di Luna.
Lire la suite