L’observatoire des pantouflages

Le terme « pantouflage » désigne de manière familière le fait pour un haut fonctionnaire d’aller travailler dans une entreprise privée (on parle de « rétro-pantouflage » pour désigner le mouvement inverse). Tous les cas de pantouflage ne constituent pas une infraction (prise illégale d’intérêt), mais beaucoup posent des problèmes éthiques et déontologiques liés au mélange des sphères privées et publiques, à la confusion entre l’intérêt général et des intérêts particuliers ou ceux de grandes entreprises.

Notre décompte des cas de pantouflage dans la vie publique française est établi ci-dessous bénévolement, sur la base d’articles de presse, dont les références figurent en bas de chaque notice. Les fonctions indiquées en rouge sont les plus notables exercées par la personnalité concernée dans le secteur public.

Si vous pensez qu’une personne manque à l’appel, n’hésitez pas à nous le signaler.

Pour explorer davantage le sujet des pantouflages, nous vous suggérons la lecture des livres Les Voraces de Vincent Jauvert (Robert Laffon, 2020), La Caste de Laurent Mauduit (La Découverte, 2018), Les Infiltrés de Matthieu Aron et Caroline Michel-Aguirre (Allary, 2022), ainsi que de cet article d’Alternatives Économiques (2017).


Jean-Baptiste Djebbari

Ministre chargé des Transports

Passé par la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC), puis par des sociétés privées de transport aérien (NetJets, Jetfly), il fait la campagne des législatives sous la bannière LREM avant d’être nommé Secrétaire d’État puis ministre chargé des Transports. En mai 2022, avant même le remaniement, il annonce rejoindre le conseil d’administration d’Hopium, entreprise spécialisée dans la construction de voitures à hydrogène haut de gamme.

Source : Le Parisien, 16/05/2022

Stéphanie Cabossioras

Directrice adjointe des affaires juridiques de l’AMF

Formée à Sciences Po Paris et l’ENA, elle a travaillé comme conseillère référendaire pour la Cour des Comptes puis a rejoint l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), successivement comme responsable du pôle affaires européennes, conseillère puis directrice adjointe des affaires juridiques. En avril 2022, elle rejoint la plateforme d’échange de cryptomonnaies Binance.

Source : The Block, 13/04/2022

Audrey Bourolleau

Conseillère agriculture, pêche, forêt et développement rural à l’Élysée

Elle a travaillé pour la société Baron Philippe de Rotschild, France Boissons, l’Union des Côtes de Bordeaux et enfin Vin & Société, l’organisation de lobbying de la filière viticole dont elle a été la déléguée générale entre 2012 et 2017. Emmanuel Macron l’a ensuite nommée comme conseillère « agriculture, pêche, forêt et développement rural » dans son cabinet. En décembre 2019, elle fait l’acquisition d’un domaine agricole dans les Yvelines où elle fonde Hectar, une école d’agriculture gratuite, financée Xavier Niel. En 2022, en tant que candidat, Emmanuel Macron lui confie la gestion de son groupe de campagne consacré aux questions d’agriculture et d’alimentation. Loin de se déporter des sujets liés à l’alcool, la conseillère du président apparaît, dans plusieurs documents révélés par Le Monde, comme une facilitatrice du lobby alcoolier à l’Elysée.

Source : Le Monde, 21/03/2022

Alice Lefort

Conseillère chargée du transport à Matignon

Passée par les Voies Navigables de France et le Ministère de la Transition écologique et solidaire, elle est depuis juillet 2020 Conseillère chargée du transport dans le cabinet de Jean Castex. En avril 2022, elle est nommée Directrice de la stratégie et de la transformation France au sein du groupe de transport Transdev.

Source : La Lettre A, 16/03/2021

Marine Imbault

Conseillère Parlementaire au Ministère des Relations avec le Parlement

Collaboratrice parlementaire de 2011 à 2019, puis Conseillère parlementaire de Marc Fesneau, le Ministre des Relations avec le Parlement et de la Participation citoyenne, elle quitte le cabinet de ce dernier en février 2022 pour rejoindre Intercéréales, groupement de 14 associations du secteur céréalier français, en tant que Responsable des affaires publiques.

Source : La Lettre A, 07/03/2022

Marguerite Cazeneuve

Directrice déléguée à la gestion et à l’organisation des soins – Assurance Maladie

Consultante chez McKinsey, elle rejoint en 2015 le Ministère de la santé et le Comité de pilotage de l’Objectif national de dépenses d’assurance maladie (ONDAM). Elle est ensuite conseillère en charge des comptes sociaux au ministère de l’Économie, puis conseillère entre Bercy et Matignon. En mars 2021 elle rejoint la Caisse nationale de l’assurance maladie en tant que directrice déléguée à la gestion et à l’organisation des soins. Durant la crise covid, elle est conseillère santé de Jean Castex dont elle dirige la task force. A la faveur d’une importante commande par le gouvernement de Bamlanivimab (anticorps monoclonal contre le Covid), une potentielle situation de conflit d’intérêts est apparue avec Béatrice Cazeneuve, sa mère, qui travaille au sein du laboratoire Lilly à l’origine de ce traitement.

Source : Libération, 04/03/2022

Delphine Scaini

Cheffe de cabinet de la Secrétaire d’État chargée de l’Économie sociale

Collaboratrice parlementaire Jean-Noël Barrot (Modem), elle est ensuite cheffe de cabinet d’Olivia Grégoire, la Secrétaire d’État chargée de l’Economie sociale, solidaire et responsable. En mars 2022, elle est nommée Directrice des affaires générales auprès de Boris Derichebourg, Président de l’entreprise Derichebourg Multiservices.

Source : Contexte, 28/02/2022

Natacha Valla

Directrice du Conseil national de la productivité

Passée par la BCE puis Goldman Sachs, elle travaille ensuite pour le Cepii, organe de recherche sur l’économie internationale rattaché au Premier ministre. Elle rejoint ensuite la Banque européenne d’investissement, et siège parallèlement au conseil d’administration ou de surveillance de cinq entreprises : LVMH, Accor, Tikehau Capital, et deux filiales de Vinci. Puis repasse ensuite à la BCE, avant d’être nommée par Jean Castex à la tête du Conseil national de la productivité.

Source : Marianne, 16/02/2022

Lionel Corre

Sous-directeur à la direction générale du Trésor

Sous-directeur assurances à la direction générale du Trésor, l’administration centrale rattachée au ministère de l’Économie et des Finances, Lionel Corre rejoint en février 2022 le Boston Consulting Group en tant que partner. Il rejoint le centre d’expertise « services financiers et restructurations ».

Source : Consultor, 02/02/2022

Marion Beyret

Conseillère presse au Ministère des Transports

Après un début de carrière dans le privé chez Canal+, elle est passée par Radio France et le Ministère de la Justice, avant de devenir attachée de presse d’En Marche puis de la Présidence de la République. Elle est ensuite conseillère presse du Ministre des Transports, Jean-Baptiste Djebbari. En février 2022 elle rejoint le groupe Air-France KLM où elle s’occupera des médias ainsi que de la communication externe et interne.

Source : Lettre A, 27/01/2022

François Baroin

Ministre de l’économie

Depuis son départ du Ministère de l’économie, François Baroin était à la fois maire de Troyes, président de l’agglomération, président de l’Association des maires de France (AMF), mais aussi avocat à Paris, membre du conseil d’administration de Sea-Invest Corporation, un opérateur de terminaux portuaires, et conseiller de la banque Barclays. En janvier 2022, il a annoncé prendre la tête de la filiale française de cette dernière.

Source : Le Monde, 20/01/2022

Mickaël Nogal

Député

Mickaël Nogal, jeune député REM de Haute-Garonne, a été recruté le 6 janvier par l’Association nationale des industries alimentaires (Ania), qui l’a nommé au poste de directeur général. Cette organisation professionnelle regroupe 30 syndicats de l’agroalimentaire et 17 associations régionales de défense des intérêts du secteur. Des représentants de Coca-Cola, Lactalis ou encore Danone siègent à son conseil d’administration.

Source : Mediacités, 07/01/2022

François Fillon

Premier ministre

Après son poste de Premier Ministre, il est embauché par Tikehau Capital, une société de gestion d’actifs et d’investissement. En 2021, il rejoint le conseil d’administration du géant russe de la pétrochimie Sibur. Le groupe est notamment contrôlé par Leonid Mikhelson, l’un des hommes les plus riches de Russie, et Guennadi Timchenko, un proche du président Vladimir Poutine. François Fillon siège aussi au conseil d’administration de Zaroubejneft, entreprise est spécialisée dans le développement et l’exploitation des gisements d’hydrocarbures notamment à l’étranger. Enfin il est à la tête d’Apteras, un cabinet de conseil qu’il a créé en 2017.

Source : France Info, 23/12/2021

Frédéric Lemoine

Secrétaire général adjoint de l’Élysée

Diplômé de HEC et de l’ENA, inspecteur des finances, il est propulsé en 1995 au poste de directeur de cabinet adjoint, chargé de la réforme de la Sécurité sociale, au sein de l’équipe du ministre du Travail et des Affaires sociales, Jacques Barrot. Il rejoint deux ans plus tard la société Capgemini. Réélu, Jacques Chirac le rappelle auprès de lui en mai 2002 comme secrétaire général adjoint de l’Elysée, chargé des affaires économiques et financières. En 2004, il retourne dans le privé : au sein de McKinsey, Areva, puis, de 2009 à 2017, comme président du directoire de la société d’investissement Wendel, avant de fonder en 2018 sa propre société, Allegro Cantabile. Il est également trésorier de l’ONG Alima, qui organise des missions médicales dans des pays africains. Il fait partie de l’équipe de campagne de Valérie Pécresse, dont il est chargé de la rédaction du projet.

Source : Le Journal du Dimanche, 16/12/2021

Nicolas Bays

Député

Ancien député socialiste, Nicolas Bays voulait rejoindre l’entreprise grenobloise Soitec, acteur phare du plan Nano 2022, lancé en 2019 et qui doit bénéficier de près de 900M€ d’aides publiques de l’état. Un plan piloté par… Agnès Pannier-Runacher, la compagne de Nicolas Bays. Recalée par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), sa demande avait terminé, à son initiative, devant le Conseil d’État. Les juges administratifs ont douché les espoirs de l’ancien député socialiste de voir retoquer l’avis négatif de la HATVP.

Source : Marianne, 15/12/2021

Héléna Robyn

Conseillère parlementaire

Passée par la Banque de France puis par le Parlement Européen (groupe Renew) où elle est assistante parlementaire de Stéphane Séjourné, elle rejoint ensuite le Ministère des Affaires Étrangères en tant qu’assistante de Clément Beaune puis d’Amélie de Montchalin. En janvier 2022 elle rejoint la Française des Jeux, où elle s’occupe de la régulation et des affaires publiques.

Source : Contexte, 07/12/2021

Jean-Louis Missika

Adjoint à la maire de Paris chargé de l’urbanisme

Figurant parmi les principaux adjoints d’Anne Hidalgo entre 2014 et 2020, l’ancien patron de l’urbanisme de Paris avait accepté des missions dans deux entreprises du secteur : la foncière Gecina et Novaxia, un groupe spécialiste du « recyclage urbain » et lauréat de plusieurs appels à projets lancés par la mairie de Paris. Suite à un signalement, il se voit contrait de démissionner de ses fonctions.

Source : Le Monde, 23/11/2021

Juliette Oury

Conseillère au Ministère de l’Économie et des Finances

Formée à l’ENA, Sciences Po Paris et Ponts Paristech, elle travaille six ans au sein du Ministère de l’Economie et des Finances. En 2019, elle rejoint le cabinet du Ministre de l’Economie et des Finances au poste de Conseillère chargée des affaires européennes et internationales. Elle y exerce ensuite les fonctions de Conseillère au financement de l’économie. En novembre 2021 elle rejoint le fonds d’investissement Eurazeo en tant que « senior associate ».

Source : La Lettre A, 09/11/2021

Benoist Apparu

Ministre délégué au Logement

Après une formation en droit international des affaires, il est successivement assistant parlementaire, chef de cabinet du ministre délégué à l’Enseignement scolaire puis à la Coopération, de 2002 à 2005, puis conseiller puis directeur adjoint du cabinet du ministre délégué à la Cohésion sociale et à la Parité, de 2005 à 2007. Il est ministre délégué chargé du Logement du 22 février 2012 au 10 mai 2012, après avoir été secrétaire d’État. Élu député de la Marne en 2007 et réélu en 2012, il démissionne du Conseil régional dans le cadre de l’application de la loi sur le cumul des mandats. Fin juin 2017, il devient président du directoire d’Inli, foncière dédiée au logement intermédiaire, filiale du groupe Action Logement. En 2022, il est nommé Président du conseil de surveillance du groupe Emerige, premier promoteur immobilier à Paris et 5e d’Ile-de-France.

Source : Décideurs, 19/10/2021

Antoine Fourcher

Directeur de cabinet de Muriel Pénicaud

Administrateur civil pour la commission des affaires sociales du Sénat, il a ensuite travaillé comme conseiller de Xavier Bertrand quand il était Ministre du Travail. Il passe ensuite par le Medef (2012-2016) et Schneider Electric (2016-2017), avant de devenir directeur de cabinet de Muriel Pénicaud au ministère du Travail. En 2020, il fonde avec quatre anciens conseillers de la rue de Grenelle le cabinet Quintet, spécialisé en stratégie sociale.

Source : Info Social RH, 29/09/2021

Nathanaël Mason-Schuler

Conseiller au cabinet de la Présidence

Diplômé de l’ENA et de Sciences Po, il a été conseiller au cabinet de la Présidence de la République française et au cabinet du Premier Ministre. En septembre 2021, Société Générale annonce son recrutement au poste de Director, Marchés de Capitaux Actions et Equity-Linked, au sein de la division Marchés de Capitaux Actions (ECM) de la banque.

Source : Le Figaro, 28/09/2021

Paul Bouillon

Chef du Pôle Idées de LREM

Diplômé de l’ESSEC et de l’ENA, il débute à la direction des Finances et des Achats de la ville de Paris, avant de prendre le poste de directeur de cabinet auprès du PDG de Carrefour (Georges Plassat, de 2012 à 2017), puis de rejoindre le Boston Consulting Group en 2018. Entre 2019 et 2020, il est directeur du programme « France Services » de l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT). En 2021 il est nommé chef du « Pôle Idées » de LREM.

Source : Acteurs Publics, 20/09/2021

Maxime Costilhes

Chef du cabinet du Ministre de l’Économie

Il fait carrière au Ministère de l’Intérieur (2009-2010) puis comme chef-adjoint de cabinet de plusieurs ministres (2010-2011). En 2012, il travaille pendant quatre mois à l’Élysée comme chef-adjoint de cabinet du Président de la République. De 2012 à 2015, il est conseiller du Secrétaire général de la SNCF. En 2016-2017, il devient chef de cabinet de Bruno Le Maire. En 2017 il est nommé directeur général de Brasseurs de France, et en 2021 il devient DG d’Intercéréales.

Source : Bière Actu, 26/08/2021

Thierry Delville

Délégué ministériel aux industries de sécurité et à la lutte contre les Cybermenaces

Diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure de Police (ENSP) de Lyon en 1994, il est passé par la Direction centrale de la Sécurité Publique (DCSP) et la Préfecture de Police de Paris. En 2014 il est nommé Délégué ministériel aux industries de sécurité et à la lutte contre les Cybermenaces. En 2018 il devient responsable du développement d’un pôle de cyber intelligence chez PwC France. Puis en juillet 2021 il rejoint Capgemini en tant que Group Chief Security Officer.

Source : Capgemini, 01/07/2021

Benoît Ribadeau-Dumas

Directeur de cabinet du Premier Ministre

Diplômé de Polytechnique et de l’ENA, il est d’abord auditeur puis maître des requêtes au Conseil d’Etat, puis conseiller technique du Premier ministre Jean-Pierre Raffarin. Il rejoint ensuite le groupe Thales. Il est ensuite directeur de cabinet du Premier ministre Edouard Philippe. En 2021 il est nommé directeur général adjoint et membre du comité exécutif du groupe d’assurance SCOR.

Source : Argus de l’assurance, 01/07/2021

Brune Poirson

Députée

Secrétaire d’État à la Transition écologique de 2017 à juillet 2020, passée par l’Agence française de développement puis par Veolia en Inde, Brune Poirson (LREM) avait annoncé en avril 2021 céder son siège de députée du Vaucluse à son suppléant. En mai, elle est nommée directrice du développement durable du géant hôtelier français Accor.

Source : Huffpost, 15/04/2021

Véronique Bédague

Directrice de cabinet du Premier Ministre

Formée à l’ENA, elle est d’abord nommée au ministère de l’Économie et des Finances : d’abord chargée du budget puis chargée de la synthèse budgétaire. Elle a ensuite été économiste au Fonds monétaire international entre 1994 et 1997, conseillère de Laurent Fabius, secrétaire générale de la mairie de Paris entre 2008 et 2014 et directrice de cabinet du Premier ministre, Manuel Valls. En 2021 elle est nommée Directrice générale de Nexity, premier promoteur immobilier français.

Source : Le Figaro, 31/03/2021

Benoît Loutrel

Directeur général de l’Arcep

Il commence sa carrière à l’Insee, puis passe par la finance (dont la Banque mondiale à Washington), avant d’être nommé directeur général de l’Arcep, l’autorité de régulation des communications. Il rejoint ensuite Google France en 2017 en tant que directeur des politiques publiques et relations gouvernementales. En décembre 2017, il redevient inspecteur général à l’Insee. En 2021 il est nommé membre du CSA (devenu Arcom).

Source : Next Inpact, 05/02/2021

Edouard Philippe

Premier Ministre

Membre du Conseil d’Etat, il a fait du lobbying pour Areva et a été avocat dans un cabinet anglo-saxon. Après son passage à Matignon, il a demandé l’autorisation à la HATVP l’autorisation de devenir administrateur d’Atos. La HATVP n’a rien trouvé à y redire, alors qu’Atos est un prestataire régulier de l’État du temps où Edouard Philippe dirigeait le gouvernement.

Source : France Bleu, 28/10/2020

Axel Rahola

Chef de service à la DITP

Passé par la banque LCL en Chine, puis la Direction de la sécurité sociale et le World Bank Group, il travaille pour plusieurs ministères (Économie, Finances, Action et Comptes publics, Travail) avant d’être nommé Directeur-adjoint du cabinet d’Eric Woerth, alors Ministre du Travail, de la Solidarité et de la Fonction publique. Il travaillera ensuite pour le cabinet de conseil Capgemini, avant de revenir dans le public pour devenir chef de service à la DITP (Direction interministérielle de la transformation publique).

Source : AEF, 07/11/2019

Nicolas Sarkozy

Président de la République

L’ancien chef de l’État siège au conseil d’administration du groupe de casinos Barrière depuis 2019, à celui de celui de la chaîne d’hôtels Accor depuis 2017. En 2016, dans un reportage de « Complément d’enquête » sur France 2 à propos du casino du Gujan-Mestras, Nicolas Sarkozy avait été cité pour avoir essayé de favoriser le groupe Barrière alors qu’il était ministre de l’Intérieur et avait le contrôle à ce titre du secteur des jeux.

Source : Le Parisien, 05/04/2019

Emmanuelle Wargon

Ministre déléguée chargée du logement

Formée à Sciences-Po et HEC, elle commence sa carrière en 1997 comme auditrice à la Cour des comptes. En 2001, elle est nommée conseillère technique auprès du ministre délégué à la Santé Bernard Kouchner, dans le gouvernement Jospin. De 2007 à 2010, sous le gouvernement Fillon, elle dirige le cabinet du Haut-Commissaire aux solidarités actives Martin Hirsch, où elle gère entre autres le dossier RSA. Elle est ensuite secrétaire générale des ministères sociaux (Santé, Travail, Sport) jusqu’en 20122, puis déléguée générale à la Formation professionnelle et à l’Emploi au ministère du Travail de 2012 à 2015. Elle quitte la fonction publique en 2015 pour rejoindre le groupe Danone en tant que « directrice de la communication et des affaires publiques ». En 2018 elle quitte l’entreprise pour devenir secrétaire d’État à l’Écologie. Le 6 juillet 2020, elle est promue ministre délégué chargé du Logement auprès de la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili dans le gouvernement Jean Castex.

Source : Libération, 16/10/2018

Eric Labaye

Directeur de Polytechnique

Formé à Polytechnique et Télécom Paris, il fait carrière chez McKinsey dont il prend la tête de la branche française en 2002. Il s’intéresse progressivement à des thématiques liées au secteur public, comme la RGPP ou la dématérialisation de l’État. Il siège à la Commission Attali de 2007 à 2010 et participe à la Commission Marescaux sur la réforme des CHU en 2009. Il intègre le cabinet de direction mondiale de McKinsey en 2010. En 2018, il est nommé directeur de Polytechnique.

Source : Les Echos, 17/09/2018

Bernard Hagelsteen

Préfet de la Loire-Atlantique

Bernard Hagelsteen a supervisé le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes lorsqu’il était préfet de la Loire-Atlantique et de la région Pays de la Loire. Un an après qu’il eut quitté ses fonctions, l’appel d’offres de la construction de l’aéroport est remporté en 2010 par groupe Vinci. Bernard Hagelsteen est ensuite recruté en 2011 par Autoroutes du Sud de la France puis par Vinci Autoroutes en tant que responsable de la lutte contre la fraude aux péages des Autoroutes du Sud de la France et conseiller auprès de Pierre Coppey, président de Vinci Autoroutes, qui appartiennent toutes les deux au groupe Vinci, comme Vinci Airports, concessionnaire de cet aéroport pour cinquante ans.

Source : Basta, 02/11/2012